murder saint jean d'acre

 

En 1191, la cité d'Acre en Terre Sainte est assigée...

Elle est au coeur d'une guerre que se livrent les Chrétiens d'Orient et les forces musulmanes ménées par le grand Saladin. Il y a peu sont venus en renfort les plus grands souverains chrétiens d'Europe...

Dépassez les évidences et formez des coalitions afin de mener votre camp à la victoire...

Incarnez un grand héros du 12ème siècle et refaites l'Histoire.

 

Se joue dans un batiment avec plusieurs salles (voire même plusieurs étages)

Temps de jeu: 5-6 h

Age minimum: 14 ans

Nombres de joueurs: 16 (Acre classique) ou 24 (Acre Coaltion)

Costume fourni

Peu être joué avec un repas médiéval servit dans la soirée.

 

Contexte historique:

Jérusalem est tombée en 1189 au main de saladin et ses hommes, puis très vite, Alep et Acre, tombent à leur tour. Il ne reste pratiquement plus rien des 5 royaumes latins d'Orient. Mais en Europe, on s'agite ! L'on exige l'accès aux lieux saints chrétiens et l'on parle d'une nouvelle croisade.

Guy de Lusignan, roi de Jérusalem, n'a pas accepté la perte de la Ville Sainte. Il assiège avec son armée et ses fidèles barons St Jean d’Acre. En plein mois de juillet en l’an de grâce 1191, cela fait presque 22 mois qu'il campe au pied de ses murailles. Mais il y a peu des renforts sont enfin arrivés d'Occident (d'Angleterre et de France et du St Empire). La situation semble s'inverser. Mais on annonce l'arrivée d'une forte armée musulmane et le temps presse.

Car Acre est encore aux mains des musulmans et désormais il s’agit pour Saladin d'éviter un massacre inutile des "vrais croyants" et de la population. Les Croisés sont frustrés par tant d'échec et Acre risque d'en payer le prix.

Saladin a fait annoncer son arrivée afin de négocier la reddition. Pour donner un gage de bonne foi, son premier ordre fut de remettre à la tête de la ville basse d'Acre et ce pour le temps des négociations le chrétien Josselin III Comte d’Édesse. Josselin avait négocié le départ des Chrétiens deux ans plus tôt de la ville de Jérusalem et ce sans que l'on verse de sang.

Acre est donc déclarée pendant une nuit "ville de trêve" et tous les grands personnages du Levant (d'Orient) et d’Occident vont pouvoir y siéger. Sans arme en signe de paix, placés sous la protection de Josselin III d’Édesse.

Pour la première fois, la troisième Croisade réunit les grands rois et l'empereur d’Occident avec les grands personnages du Levant (que l'on nomme les barons) en présence des grands hommes d’Orient. Ils vont en profiter pour régler leurs petites affaires politiques et de famille et vont tenter de s’entendre pour éviter de verser de nouveau du sang en cette terre trois fois sainte.